chronologie établie par Laurent de Boissieu, journaliste politique, exclusivement pour France-politique.fr
 

2012
10-17 juin
2012
élections législatives de 2012: réélection de Gilles Bourdouleix (UDI)
2011
22 novembre
2011
Gilles Bourdouleix candidat à l'élection présidentielle de 2012.
2010
2009
24 octobre
2009
Comité Directeur: Gilles Bourdouleix président; Bruno North, secrétaire général; démission du député Christian Vanneste
2008
07 juin
2008
conseil national du CNIP: fin de l'accord d'association avec l'UMP; le CNIP autorise toutefois la double appartenance avec l'UMP
09-16 mars
2008
élections municipales 2008: adhésion au CNIP du maire UMP dissident François Lebel (réélu)
2007
10-17 juin
2007
élections législatives 2007: sur les quatre députés CNIP sortant (Gilles Bourdouleix, Édouard Leveau, Jérôme Rivière, Christian Vanneste), deux sont réélus (Gilles Bourdouleix, Christian Vanneste)
17 février
2007
conseil national du CNIP: retrait de la candidature de Jean-Michel Jardry et vote sur le soutien à un candidat
  • 58% Nicolas Sarkozy
  • 16% François Bayrou
  • 12% Philippe de Villiers
  • 05% Jean-Marie le Pen
  • 09% votes nuls

Gilles Bourdouleix (député UMP) nommé porte-parole du CNIP

25 janvier
2007
Jérôme Rivière est mis en congés du CNI pour son soutien à Philippe de Villiers
2006
21 octobre
2006
comité directeur du CNI: investiture de Jean-Michel Jardry pour l'élection présidentielle
17 juin
2006
comité directeur: adhésion de Christian Vanneste (député UMP)
2005
5 novembre
2005
comité directeur: adhésion de Jérôme Rivière (député UMP)
11 juin
2005
comité directeur: adhésions de Philippe Dominati (sénateur NI) et Édouard Leveau* (député NI)

* a quitté le groupe UMP le 10 mai 2004

2004
2003
2002
5 octobre
2002
conseil national extraordinaire: l'association à l'Union pour la Majorité Présidentielle (UMP) est approuvée à 87%
9-16 juin
2002
élections législatives de 2002; aucun élu CNIP
2001
2000
1999
1998
3 octobre
1998
Cooptations au comité directeur:
15 mars
1998
élections régionales de 1998. le CNI obtient 3 élus dans 3 régions (hors Corse et DROM):
  • Bourgogne (Michel Delprat)
  • Lorraine (Jean Kiffer)
  • Pays de la Loire (Annick du Roscoat; liste RPR-UDF-MPF-CNI)
1997
25 mai-1er juin
1997
élections législatives de 1997; le FN se désiste dans la 3ème circonscription de Côte d'Or en faveur de Lucien Brenot (LDI-CNIP), qui n'est pas réélu: le CNIP n'est plus représenté à l'Assemblée Nationale
24 février
1997
scission de Jean-Antoine Giansily et création du Mouvement des Indépendants pour la Majorité Présidentielle; Jean-Antoine Giansily rejoindra ensuite le RPR
22 février
1997
le CNIP et le Mouvement pour la France (MPF) fondent La Droite Indépendante (LDI) pour les élections législatives prévues en 1998
1996
5 octobre
1996
comité directeur du CNIP. élection à la présidence:
  • 58 voix Olivier d'Ormesson (membre du FN entre 1984 et 1987)
  • 49 voix Jean-Antoine Giansily
1995
1994
13 décembre
1994
décès d'Antoine Pinay (né le 30 décembre 1891), président d'honneur du CNIP
12 juin
1994
élections européennes. Jean-Antoine Giansily candidat sur la liste RPR-UDF (30ème place)
1933
21-28 mars
1993
élections législatives de 1993; 3 élus CNIP:
  • 20e circonscription de Paris: Jacques Féron (RPR app.)
  • 3e circonscription de Côte-d'Or: Lucien Brenot (RPR app.)
  • 14e circonscription du Nord: Gabriel Deblock (RPR app.)


N.B.:

  • Jean Kiffer (Moselle, 8e circonscription) réélu sous l'étiquette UPF-divers droite
  • François d'Harcourt (Calvados, 5e circonscription) réélu sous l'étiquette UDF
1992
1991
1990
4 juillet
1991
Démission de Jeannou Lacaze, qui créera l'Union des Indépendants (UDI).
1989
18 juin
1989
élections européennes. Jeannou Lacaze (7ème, adhésion en septembre 1989) et Yvon Briant (14ème) élus sur la liste RPR-UDF
1988
5-12 juin
1988
élections législatives de 1988; 2 élus CNIP:
  • 3e circonscription de Paris: Édouard Frédéric-Dupont (RPR app.)
  • 5e circonscription du Calvados: François d'Harcourt (UDF app.)


N.B.:

  • Jean Kiffer (Moselle, 8e circonscription) réélu sous l'étiquette URC-divers droite (RPR apparenté)
1987
décembre
1987
exclusion de Philippe Malaud et création de la Fédération Nationale des Indépendants (président: Philippe Malaud; secrétaire général: Michel de Rostolan) favorable à l'union de la droite avec l'extrême droite

Philippe Malaud retournera au CNIP en 1992; Michel de Rostolan ralliera le FN

1986
3 juillet
1986
Yvon Briant est exclu du groupe FN de l'Assemblée Nationale
décembre
1986
quatre anciens responsables du CNIP (Raymond Bourgine, Magdeleine Anglade, Michel Labarre, Olivier Passelecq) fondent avec Jean-Maxime Levêque l'Union Nationale Indépendante de la République (UNIR)*

* Jean-Maxime Levêque avait déjà fondé en mai 1982 une première Union Nationale pour l'Initiative et la Responsabilité (UNIR)

mai
1986
Raymond Bourgine (adhérant depuis 1971) et Jean Kiffer (adhérant depuis 1976) quittent le CNIP
16 mars
1986
élections législatives de 1986: certains membres du CNIP participent aux listes du Rassemblement National (RN) impulsées par le Front National (FN); le CNIP obtient au total 5 élus, qui se répartissent entre:
  • 2 apparentés au groupe RPR*: Jacques Hersant (Pas-de-Calais, liste RPR-CNIP), Jean Kiffer (Moselle, liste CNIP)
  • 3 membres du groupe FN: Yvon Briant (Val-d'Oise, liste FN-CNIP), Édouard Frédéric-Dupont (Paris, liste FN-CNIP), Michel de Rostolan (Essonne, liste FN-CNIP)

* + Jacques Féron après la nomination du gouvernement


N.B.:

  • Florence d'Harcourt, réélue députée UDF, a quitté le CNIP en 1984
16 mars
1986
élections législatives. certains membres du CNIP participent aux listes du Rassemblement National (RN) impulsées par le Front National (FN). le CNIP obtient 5 élus, qui se répartissent entre:
  • 2 apparentés au groupe RPR*: Jacques Hersant (liste RPR-CNIP), Jean Kiffer (liste CNIP)
  • 3 membres du groupe FN: Yvon Briant (liste FN-CNIP), Édouard Frédéric-Dupont (liste FN-CNIP), Michel de Rostolan (liste FN-CNIP)

* et Jacques Féron (Paris) après la nomination d'Édouard Balladur au gouvernement


N.B.:

  • Florence d'Harcourt (Hauts-de-Seine), réélue députée UDF, a quitté le CNIP en 1983
15 mai
1986
comité directeur: nouveau bureau politique; démissions de Raymond Bourgine et Michel Junot, membres du bureau politique sortant
5 février
1986
le bureau politique du CNIP entérine les candidatures CNIP sur les listes du Rassemblement National (FN)
1985
1985 adhésion d'Yvon Briant (ex-RPR)
1984
17 juin
1984
élections européennes. Philippe Malaud (8ème) et Magdeleine Anglade (34ème) élus sur la liste RPR-UDF
1983
1982
1981
14-21 juin
1981
élections législatives de 1981: 5 élus CNIP, qui se répartissent entre:
  • 3 apparentés UDF: Jacques Fouchier (Deux-Sèvres, 2e), François d'Harcourt (Calvados, 4e), Maurice Ligot (Maine-et-Loire, 5e)
  • 2 apparentés RPR: Édouard Frédéric-Dupont (Paris, 5e), Florence d'Harcourt (Hauts-de-Seine, 6e)
26 avril
1981
premier tour de l'élection présidentielle de 1981:
  • la majorité du CNIP soutient Jacques Chirac
  • une minorité du CNIP soutient Valéry Giscard d'Estaing (Maurice Ligot*, Jacques Fouchier, députés; Léon Jozeau-Marigné, sénateur de la Manche; Olivier d'Ormesson, parlementaire européen; Jacques Ducrocq, ancien président des Jeunes CNIP) et fonde le club Présence Indépendante et Libérale

* Maurice Ligot sera exclu du CNIP après les élections législatives de 1981 et ralliera l'UDF

1980
10 janvier
1980
Philippe Malaud président
1979
10 juin
1979
élections européennes. les candidats CNIP se répartissent entre:
  • la liste "Union de défense interprofessionnelle pour une France indépendante dans une Europe solidaire" (1,40%) conduite par Philippe Malaud (CNIP) et Pierre Poujade (UDCA)
  • la liste RPR "Défense des Intérêts de la France en Europe": Michel Junot (26ème), Magdeleine Anglade (33ème)
  • la liste UDF "Union pour la France en Europe": Olivier d'Ormesson (28ème)
1978
12-19 mars
1978
élections législatives de 1978: le CNIP obtient 9 élus (étiquette UDF-CNIP ou CNIP), qui se répartissent entre:

* 4 non-inscrits en fin de législature, après le ralliement, en 1980, de Florence d'Harcourt (RPR dissidente)

Jacques Fouchier sera nommé secrétaire d'État auprès du ministre de l'agriculture en avril 1978 (il est remplacé à l'Assemblée Nationale par Jean-Paul Pineau)

1977
1976
1976 Philippe Malaud quitte la Fédération Nationale des Républicains Indépendants (FNRI) et rallie le CNIP
1975
1974
1973
1972
1971
1970
1969
1968
1967
1966
2 février
1966
le CNIP participe avec le Mouvement Républicain Populaire (MRP, démocrate-chrétien) à la création du Centre Démocrate:
  • président: Jean Lecanuet (MRP
  • vice-président: Bertrand Motte (CNIP)
  • secrétaire général: Théo Braun (MRP)
  • secrétaire général adjoint: Denis Baudouin (CNIP)

le CNIP quittera le Centre Démocrate avant les élections législatives de 1967

1965
février
1965
Roger Duchet (rallié au gaullisme) quitte le CNIP
1964
1963
1962
18-25 novembre
1962
élections législatives.
23 octobre
1962
24 députés CNIP (dont 12 avaient voté la censure) réunis autour de trois ministres (Valéry Giscard d'Estaing, Raymond Marcellin, Jean de Broglie) quittent le CNIP pour rester dans la majorité
5 octobre
1962
109 députés CNIP sur 121 votent la motion de censure contre le gouvernement Pompidou; le CNIP quitte la majorité gaulliste
1961
mai
1961
Roger Duchet démissionne de son poste de secrétaire général du CNIP (il est remplacé par Camille Laurens)
1960
1959
19 septembre
1959
Roger Duchet fonde avec Georges Bideault (Démocratie Chrétienne de France, ex-MRP) le Rassemblement pour l'Algérie française
1958
23-30 novembre
1958
le CNIP forme à l'Assemblée Nationale un groupe de 107 membres et 10 apparentés: le Groupe des Indépendants et Paysans d'Action Sociale (IPAS)
1957
1956
1955
1954
1953
1952
1951
15 février
1951
absorbe le Parti Paysan (Camille Laurens, Paul Antier*) et devient le Centre National des Indépendants et Paysans (CNIP)

* Paul Antier reconstituera le Parti Paysan en novembre 1951 puis en décembre 1953

1950
1949
6 janvier
1949
création du Centre National des Indépendants (CNI) par Roger Duchet, René Coty et Jean Boivin-Champeau

 

 

 

présidentielles
législatives
sénatoriales
référendums
européennes
régionales
cantonales
municipales

 

 

Europe Politique
Le site d'information sur la vie politique dans les États européens
www.europe-politique.eu
iPolitique
L'encyclopédie en ligne des idées et des idéologies politiques
www.ipolitique.fr
Gaullisme
Centre d'information sur le gaullisme et les mouvements gaullistes
www.gaullisme.net
France Républicaine
Portail de la République indivisible, laïque, démocratique et sociale
www.france-republicaine.fr

 

29/06/12