Parti Nationaliste Français (PNF) : Différence entre versions

De France Politique
 
(6 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 38 : Ligne 38 :
 
|-
 
|-
 
|valign="top" align="right"|'''2016'''<br>13/03
 
|valign="top" align="right"|'''2016'''<br>13/03
|valign="top" align="left"|Haut conseil nationaliste à Lyon. Création d'un Conseil des élus nationalistes, dirigé par François Ferrier (ancien conseiller régional [http://www.france-politique.fr/front-national.htm FN]). "Nous appelons les élus, déçus du néo-FN, à rejoindre le Conseil des élus nationalistes qui vient de se constituer au sein du Parti Nationaliste Français. Associés à ceux qui nous ont déjà rejoints, ils inscriront leur action politique locale dans le combat national en créant une véritable alternative au système".
+
|valign="top" align="left"|Haut conseil nationaliste à Lyon. Création d'un Conseil des élus nationalistes, dirigé par François Ferrier (ancien conseiller régional [[Front National (FN) 1972|FN]]). "Nous appelons les élus, déçus du néo-FN, à rejoindre le Conseil des élus nationalistes qui vient de se constituer au sein du Parti Nationaliste Français. Associés à ceux qui nous ont déjà rejoints, ils inscriront leur action politique locale dans le combat national en créant une véritable alternative au système".
 
|-
 
|-
 
|valign="top" align="right"|'''2015'''<br>31-10<br>01/11
 
|valign="top" align="right"|'''2015'''<br>31-10<br>01/11
Ligne 47 : Ligne 47 :
 
|-
 
|-
 
|valign="top" align="right"|'''2015'''<br>03/09
 
|valign="top" align="right"|'''2015'''<br>03/09
|valign="top" align="left"|Ralliement d'Échirolles Fait Front (conseillers municipaux dissidents du [http://www.france-politique.fr/front-national.htm FN]).
+
|valign="top" align="left"|Ralliement d'Échirolles Fait Front (conseillers municipaux dissidents du [[Front National (FN) 1972|FN]]).
 
|-
 
|-
 
|valign="top" align="right"|'''2015'''<br>30/07
 
|valign="top" align="right"|'''2015'''<br>30/07
Ligne 59 : Ligne 59 :
 
|-
 
|-
 
|valign="top" align="right"|'''2002'''<br>00/03
 
|valign="top" align="right"|'''2002'''<br>00/03
|valign="top" align="left"|Le conseiller régional d'Aquitaine Eddy Marsan annonce dans sa ''Lettre'' sa démission d'[[Unité Radicale (UR)|Unité Radicale]] et rallie le [[Parti Nationaliste Français (PNF)]].
+
|valign="top" align="left"|Adhésion du conseiller régional d'Aquitaine Eddy Marsan (ex-[[Front National (FN) 1972|FN]], ex-[[Mouvement National Républicain (MNR)|MNR]], ex-[[L'Alternative Nationale (AN)|L'Alternative Nationale]], ex-[[Unité Radicale (UR)|Unité Radicale]]).
 
|-
 
|-
 
|valign="top" align="right"|'''1992'''<br>15/10
 
|valign="top" align="right"|'''1992'''<br>15/10
Ligne 95 : Ligne 95 :
 
|valign="top" align="right"|'''1983'''<br>10/12
 
|valign="top" align="right"|'''1983'''<br>10/12
 
|valign="top" align="left"|Création du [[Parti Nationaliste Français (PNF)]]:
 
|valign="top" align="left"|Création du [[Parti Nationaliste Français (PNF)]]:
* Pierre Bousquet (ex-[[Parti Franciste (PF)|Parti Franciste]], ex-Waffen-SS; ancien trésorier et membre du bureau politique du [http://www.france-politique.fr/front-national.htm FN]).
+
* Pierre Bousquet (ex-[[Parti Franciste (PF)|Parti Franciste]], ex-Waffen-SS; ancien trésorier et membre du bureau politique du [[Front National (FN) 1972|FN]]).
* Patrice Chabaille (ancien membre du comité central du [http://www.france-politique.fr/front-national.htm FN]).
+
* Patrice Chabaille (ancien membre du comité central du [[Front National (FN) 1972|FN]]).
* Pierre Pauty (ancien membre du comité central du [http://www.france-politique.fr/front-national.htm FN]).
+
* Pierre Pauty (ancien membre du comité central du [[Front National (FN) 1972|FN]]).
* Jean Castrillo (ex-[[Parti Populaire Français (PPF)|PPF]], ex-Waffen-SS; ancien membre du comité central du [http://www.france-politique.fr/front-national.htm FN]).
+
* Jean Castrillo (ex-[[Parti Populaire Français (PPF)|PPF]], ex-Waffen-SS; ancien membre du comité central du [[Front National (FN) 1972|FN]]).
* André Delaporte (ancien membre du comité central du [http://www.france-politique.fr/front-national.htm FN]).
+
* André Delaporte (ancien membre du comité central du [[Front National (FN) 1972|FN]]).
 
* Henri Simon (ex-[[Parti Franciste (PF)|Parti Franciste]], ex-Waffen-SS).
 
* Henri Simon (ex-[[Parti Franciste (PF)|Parti Franciste]], ex-Waffen-SS).
 
|-
 
|-
Ligne 115 : Ligne 115 :
 
|-
 
|-
 
|valign="top" align="right"|'''1970'''<br>21-22/03
 
|valign="top" align="right"|'''1970'''<br>21-22/03
|valign="top" align="left"|Participe à la création du [[Parti National Populaire (PNP)|Parti National Populaire]] (puis [[Parti de l'Unité Française (PUF)|Parti de l'Unité Française]]), dont Pierre Bousquet devient le secrétaire général
+
|valign="top" align="left"|Participe à la création du [[Parti National Populaire (PNP) 1970|Parti National Populaire]] (puis [[Parti de l'Unité Française (PUF)|Parti de l'Unité Française]]), dont Pierre Bousquet devient le secrétaire général
 
|-
 
|-
 
|valign="top" align="right"|'''1970'''<br>01
 
|valign="top" align="right"|'''1970'''<br>01

Version actuelle en date du 4 septembre 2018 à 15:22

pnf.png - militant.png
Période 1983-...
Nom Parti Nationaliste Français (PNF)
Positionnement extrême droite
Idéologie nationalisme européen
Coalition électorale 1982 Regroupement Nationaliste (RN)
Affiliation internationale
Affiliation européenne
Parlement européen
Site Internet http://www.parti-nationaliste-francais.com
http://www.p-n-f.info
http://www.revue-militant.fr
http://www.journal-militant.fr


Chronologie

Date Évènement
2016
12-13/11
Haut conseil nationaliste à Paris, en présence de Pierre Sidos, Lajos Marton et Hervé Ryssen. Entrées de Georges Capelli et Yvan Benedetti (nommé porte-parole du parti) au Présidium (15 membres[1]).

Bureau politique:

  • président: Jean-François Simon
  • secrétaire général : André Gandillon (rédacteur-en-chef de la revue Militant et président des Amis de Rivarol)
  • trésorier: Éric Leroy
  • porte-parole: Yvan Benedetti (directeur de Jeune Nation)
2016
13/03
Haut conseil nationaliste à Lyon. Création d'un Conseil des élus nationalistes, dirigé par François Ferrier (ancien conseiller régional FN). "Nous appelons les élus, déçus du néo-FN, à rejoindre le Conseil des élus nationalistes qui vient de se constituer au sein du Parti Nationaliste Français. Associés à ceux qui nous ont déjà rejoints, ils inscriront leur action politique locale dans le combat national en créant une véritable alternative au système".
2015
31-10
01/11
Congrès de refondation. Lettre de soutien de Jean-Marie Le Pen: "Au président et aux membres du PNF en refondation: Salut et Fraternité. Jeune Nation et l'Œuvre Française derrière leur fondateur Pierre Sidos ont mené un combat national indépendant depuis plusieurs décennies, parallèlement au Front National que je présidais. Nous avancions vers le même but: arracher notre patrie et son peuple français à une décadence que nous savions mortelle. Le tsunami migratoire rend nécessaire une mobilisation générale des patriotes et la coordination de tous les mouvements nationaux. Chacun d'eux doit être de plus en plus fort dans son secteur. C’est tout ce que je souhaite à votre congrès en ces temps où la fête des morts annonce la résurrection."
2015
03/09
Yvan Benedetti (ex-Œuvre Française) appelle à rallier le Parti Nationaliste Français (PNF).
2015
03/09
Ralliement d'Échirolles Fait Front (conseillers municipaux dissidents du FN).
2015
30/07
André Gandillon lance un "appel à l'unité des nationalistes". Relance du PNF.
2012
29/01
Décès de Jean Castrillo (membre du présidium du PNF depuis 1983 et rédacteur en chef de Militant). Nouveau rédacteur en chef de Militant: André Gandillon.
2011
17/01
André Gandillon (rédacteur en chef adjoint de Militant; adhérent du FN en 1990, conseiller municipal FN en 1995 et 2001) élu président de l'association des Amis de Rivarol[2].
2002
00/03
Adhésion du conseiller régional d'Aquitaine Eddy Marsan (ex-FN, ex-MNR, ex-L'Alternative Nationale, ex-Unité Radicale).
1992
15/10
Pierre Pauty (directeur et rédacteur en chef de Militant) quitte ses fonctions après avoir réintégré le FN; il sera élu à son comité central lors du congrès des 04-06/02/1994.
1991
27/07
Décès de Pierre Bousquet.
1991
05
Rupture avec les Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires (JNR)
1990
10
Ralliement des Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires (JNR)
1989
26/11
Élection législative partielle dans la 2e circonscription des Bouches-du-Rhône: 0,76% (151 voix) pour Didier Tureau.
1989
12/03
Élections municipales dans le Xe arrondissement de Paris: 2,55% pour la liste conduite par Pierre Pauty.
1987
11/10
Élection cantonale partielle à Tourcoing-Nord (Nord): 5,94% (1 119 voix) pour Claudine Vandamme[3].
1987
09/05
Première convention nationale.
1987
29/03
Élections cantonales partielles:
  • canton d'Ivry-sur-Seine-Ouest (Val-de-Marne): 5,02% (331 voix) pour Frédérique Gontier[4]
  • canton de Cergy-Sud (Val-d'Oise): 9,17% (490 voix) pour René Girard[5]
1985
06
Scission de l'aile radicale, qui créera le Parti Nationaliste Français et Européen (PNFE).
1983
10/12
Création du Parti Nationaliste Français (PNF):
  • Pierre Bousquet (ex-Parti Franciste, ex-Waffen-SS; ancien trésorier et membre du bureau politique du FN).
  • Patrice Chabaille (ancien membre du comité central du FN).
  • Pierre Pauty (ancien membre du comité central du FN).
  • Jean Castrillo (ex-PPF, ex-Waffen-SS; ancien membre du comité central du FN).
  • André Delaporte (ancien membre du comité central du FN).
  • Henri Simon (ex-Parti Franciste, ex-Waffen-SS).
1982
19/02
Participe au Regroupement Nationaliste (RN)
1981
décembre
Rupture avec le FN - article "Pour en finir avec l'équivoque" (Militant, décembre 1981); création des Comités de soutien à Militant
1980
04
Pierre Pauty démissionne du FN - article "Le FN est mort" (Notre Europe, avril 1980)
1972
05/10
Participe à la création du FN, dont Pierre Bousquet deviendra le trésorier
1970
21-22/03
Participe à la création du Parti National Populaire (puis Parti de l'Unité Française), dont Pierre Bousquet devient le secrétaire général
1970
01
Militant devient le "Bulletin nationaliste européen" (numéro 26)
1969
03
Militant devient le "Bulletin du REL" (numéro 16)
1968
24/03
Pierre Bousquet est exclu du Rassemblement Européen de la Liberté (REL)
1967
17/12
Pierre Bousquet secrétaire fédéral du Rassemblement Européen de la Liberté (REL) (confirmé le 7 janvier 1968)
1967
01/12
Lancement par Pierre Pauty et Pierre Bousquet du journal Militant en tant que "Bulletin intérieur du REL"


Publications


  1. Dont Pierre-Marie Bonneau, avocat du Comité de Liaison et d'Aide Nationaliste (CLAN).
  2. Le bureau démissionnaire (président: Éric Delcroix; secrétaire: Camille Galic; vice-président: Ghislain de Diesbach; trésorier: Jean-Paul Angelelli) avait critiqué les attaques de Jérôme Bourbon (directeur de Rivarol) contre Marine Le Pen. Le nouveau bureau est composé d'André Gandillon (président), Jean-Paul Chayrigues de Olmetta (vice-président), Jérôme Bourbon (secrétaire) et François-Xavier Rochette/Jean-Michel Perruchot (trésorier).
  3. Sous l'étiquette "Trop d'immigrés, la France aux Français!". Le candidat initial du PNF, Éric Dillies, a en outre obtenu 8 voix malgré le retrait de sa candidature.
  4. Sous l'étiquette "Trop d'immigrés, la France aux Français!".
  5. Sous l'étiquette "Trop d'immigrés, la France aux Français!", le candidat du PNF devance celui du FN (6,06% et 324 voix pour André Dosbaa).


Tous droits réservés Laurent de Boissieu pour France-politique.fr