Parti de l'In-nocence (PI)

De France Politique
Période 2002-...
Nom Parti de l'In-nocence (PI)
Positionnement
Idéologie Racialisme
Coalition électorale
Affiliation internationale
Affiliation européenne
Parlement européen
Site Internet http://www.in-nocence.org


Chronologie

Date Évènement
2016
06-07/02
Organisation en France avec Riposte Laïque des "journées européennes Sauvons notre pays" [1]. Intervenants:
  • Christine Tasin, présidente de Résistance Républicaine
  • Hugues Bouchu, président de la Ligue Francilienne
  • Serge Federbusch, président du Parti des Libertés
  • Gérard Pince, auteur de Les Français ruinés par l'immigration (Éditions Godefroy de Bouillon, 2013)
  • Tarick Dali, porte-parole de La Droite Libre
  • Richard Haddad, vice-président de Chrétienté - Solidarité
  • Karim Ouchikh, président du SIEL
  • Simone Héricout, habitante de Calais
  • Renaud Camus, écrivain, président du Parti de l'In-nocence
  • Ghislaine Dumesnil, auteur de Mahomet au volant, la charia au tournant (Éditions Riposte Laïque, 2016)
  • Maurice Vidal, auteur de La Colère d'un Français (Éditions Riposte Laïque, 2010)
  • général Antoine Martinez, auteur de Devoir d'expression d'un citoyen (pas) ordinaire (Éditions Amalthée, 2012)
  • Pierre Cassen, fondateur de Riposte Laïque (RL)
2015
27/11
Non autorisation de la manifestation à Bordeaux du SIEL "contre l'invasion migratoire et la colonisation de l’Europe":
2015
24/09
Renaud Camus orateur à la manifestation "contre la déferlante migratoire" organisée par le parti SIEL.
2015
15/03
Renaud Camus orateur des "Assises pour la liberté d'expression" organisées par Riposte Laïque (RL) et Résistance Républicaine (RR).
2015
18/01
Renaud Camus orateur à la manifestation "pour exiger l'expulsion de tous les islamistes de France" organisée par Riposte Laïque (RL) et Résistance Républicaine (RR).
2015
18/01
Première tentative de lancer en France l'équivalent de Pegida, à Paris, Lyon, Montpellier et Bordeaux[2]:
2014
15/11
Renaud Camus orateur des "Assises de la remigration" organisées par le Bloc Identitaire (BI).
2014
05/11
Renaud Camus partenaire de l'"Observatoire du grand remplacement et de la remigration" créé par le Bloc Identitaire (BI)[3].
2013
08/12
Orateur à la "marche pour la laïcité et nos autres traditions" organisée par Résistance Républicaine (RR).
2013
24/06
Création d'un Collectif pour la défense des libertés publiques:
  • Richard Roudier (animateur), président du Réseau Identités et animateur du Comité d'Entraide aux Prisonniers Européens (CEPE)[4]
  • Roland Hélie (animateur), directeur de Synthèse nationale
  • Éric Miné
  • Renaud Camus, président du Parti de l'In-nocence
  • Christian Vanneste, ancien député [5] et président du RPF
  • Guillaume Faye
2013
31/05
Orateur à l'hommage public à Dominique Venner.
2013
12-14/04
Renaud Camus orateur au "forum des patriotes" organisé par le parti SIEL.
2012
03-04/11
Renaud Camus orateur à la "convention identitaire" organisée par le Bloc Identitaire (BI).
2012
24/03
Renaud Camus orateur au congrès fondateur du parti SIEL.
2011
00/11
Renaud Camus publie Le Grand Remplacement (David Reinharc) contre le "remplacement" en Europe des blancs de peau par des non blancs de peau.
2010
18/12
Renaud Camus orateur aux "Assises internationales sur l'islamisation de nos pays" organisées par le Bloc Identitaire (BI) et Riposte Laïque (RL).
2010
26/11
Renaud Camus prononce à Lunel une conférence sur "le grand remplacement".
2002
29/11
Déclaration au JO Associations[6] du Parti de l'In-nocence (PI). Objet: "Écologique par définition, le parti s'attache, au nom de l'innocence, à promouvoir et à défendre la sécurité et la tranquillité publiques, la propreté et l'intégrité du territoire urbain, suburbain et rural, le patrimoine historique et artistique, le paysage dans sa beauté, la langue dans sa complexité, la culture dans sa diversité et dans son ouverture à l'autre en tant qu'il est autre."
2002
16/10
Assemblé constitutive du Parti de l'In-nocence (PI). Organigramme:
  • président-fondateur: Renaud Camus
  • secrétaire: Paul Mirault
  • trésorier: Marcel Meyer


  1. En Allemagne: Pegida; au Royaume-Uni: English Defence League (EDL).
  2. Sur le modèle en Allemagne du Patriotische Europäer gegen die Islamisierung des Abendlandes (Pegida).
  3. "Vous connaissez mon amitié pour votre mouvement et pour vous, ma sympathie pour votre action à tous, ma haute considération pour la justesse de vos analyses et mon admiration pour le courage et la pertinence de vos initiatives", écrit à cette occasion Renaud Camus à Fabrice Robert, président du Bloc Identitaire (BI).
  4. Ex-Comité d'Entraide aux Prisonniers Politiques Européens (CEPPE), animé par Richard Roudier.
  5. RPR (1993-1997), UMP puis CNIP (2002-2012).
  6. Le premier éditorial témoigne des difficultés initiales: "Le Parti n'est pas encore né que déjà il ne se porte pas trop bien. Qu'il voie le jour est loin d'être certain, même, car l'avant-projet avancé sur ce site n'a suscité jusqu'à présent que deux vocations à la prise de carte, dont celle d'une personne de nationalité étrangère, qui en cette qualité ne pourrait peut-être pas faire partie des trois responsables nécessaires pour un acte fondateur officiel, en l'occurrence le dépôt des statuts. Avec seulement deux membres virtuels (et virtuels en plus d'un sens), le Parti de l'In-nocence ne peut pas être inscrit, pour le moment, sur les registres administratifs. Il n'existe pas. Il est vrai que la seule publicité qui lui ait été faite le fut sur le site-frère de la "Société des Lecteurs de Renaud Camus", qui n'a pas témoigné à son endroit un très grand enthousiasme et d'où se sont élevées, même, d'assez vives critiques, d'ailleurs sérieusement motivées, en général."


Tous droits réservés Laurent de Boissieu pour France-politique.fr