Gilets Jaunes (GJ)

De France Politique
Révision de 28 octobre 2019 à 12:45 par Ldeboissieu (discussion | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Période 2018-...
Nom Gilets Jaunes (JG)
Positionnement
Idéologie
Coalition électorale
Affiliation internationale
Affiliation européenne
Parlement européen
Site Internet


Chronologie

Date Évènement
2019
28/10
Priscillia Ludosky, Faouzi Lellouche, Jérôme Rodrigues et Fabrice Grimal demandent à rencontrer Emmanuel Macron "avant le 16 novembre" 2019.
2019
26/05
Trois listes aux élections européennes se réclament des "gilets jaunes":
  • 00,65% (147 140 voix), liste "Ensemble Patriotes et gilets jaunes: pour la France, sortons de l'Union européenne!" unissant Les Patriotes (président: Florian Philippot, tête de liste) et "Jaunes et Citoyens" (Jean-François Barnaba, 9e; Geoffrey Denis, 13e; Jean Luc Touly[1], 19e)
  • 00,54% (121 209 voix), liste "Alliance Jaune, la révolte par le vote" (Francis Lalanne[2], Sophia Albert-Salmeron[3], Jérémy Clément, Leilla Witzmann[4], Frédéric Mestdjian... Clément Jomie...)
  • 00,01% (2 061 voix), liste "Évolution Citoyenne" (Christophe Chalençon, Gwenaëlle Floch, Brice Blazy[5], Barbara Turini, Frédéric Weber, Adeline Davo, Marc Doyer... David Tan...)
2019
30/04
Jean-François Barnaba ("Jaunes et citoyens") annonce une liste commune aux élections européennes avec Florian Philippot (Les Patriotes).
2019
07/04
"Évolution citoyenne" confirme sa liste aux élections européennes:
  • "Évolution citoyenne": Christophe Chalençon, Brice Blazy, Frédéric Weber, Adeline Davo, Myriam Melciol...
  • ex-"Ralliement d'Initiative Citoyenne (RIC)": Gwenaëlle Floch, Barbara Turini, Marc Doyer...
  • Citoyens de France[6]: Joseph Adamo
2019
20/03
Thierry Paul Valette "Gilets Jaunes Citoyens" renonce à sa liste aux élections européennes.
2019
22/03
Jean-François Barnaba et Jean-Luc Touly annoncent la liste "Jaunes et citoyens".
2019
21/03
Benjamin Cauchy rallie la liste de Nicolas Dupont-Aignan (DLF) aux élections européennes.
2019
20/03
"Conférence régionale" à Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime): Philippe Pascot, Hakim Löwe (militant du référendum d'initiative citoyenne en toutes matières), François Boulo, Jérôme Rodrigues.
2019
20/03
Christophe Chalençon et Brice Blazy[7] fondent le parti "Évolution citoyenne".
2019
20/02
Rencontre prévue puis annulée entre Jean Lassalle et les "gilets jaunes" Christophe Chalençon (ex-"Gilets Jaunes Libres" puis "Coordination Nationale des Gilets Jaunes"), Marc Doyer (ex-"Coordination Nationale des Gilets Jaunes") et Jean-François Barnaba (ex-"Coordination Nationale des Gilets Jaunes"), ainsi qu'Aurélien Sallé (proche d'Alexandre Jardin).
2019
16/02
Acte XIV des "gilets jaunes". Plusieurs manifestations déclarées à Paris:
  • groupe "Sophie Tissier" (départ: 10h30 place Charles-de-Gaulle; arrivée: 17h esplanade des Invalides). Déclarants: groupe "Sophie Tissier"[8].
  • groupe "Clément Jomie" (départ: 12h place de la Bastille; arrivée: 17h esplanade des Invalides).
  • "Conseil national de la résistance des Gilets jaunes"/"Mouvement citoyen des gilets jaunes"[9] (rassemblement place de la République 14h-18h).
  • Quatrième "nuit jaune" organisée place de la République à Paris (17h-22h) par Thierry Paul Valette ("Gilets Jaunes Citoyens").
2019
16/02
"Conférence et débat citoyen" à Castres (Tarn): Étienne Chouard (militant du référendum d'initiative citoyenne en toutes matières), Priscillia Ludosky.
2019
15/02
"Conférence citoyenne" à Chartres (Eure-et-Loir): Hakim Löwe (militant du référendum d'initiative citoyenne en toutes matières), Jérôme Rodrigues, Laëtitia Dewalle, Jérôme Hny, Éric Drouet.
2019
15/02
Éric Drouet jugé pour l'"organisation sans déclaration préalable" de manifestations le samedi 22 décembre et le mercredi 2 janvier à Paris (jugement le 29/03).
2019
13/02
Ingrid Levavasseur démissionne de la tête de liste du "Ralliement d'Initiative Citoyenne (RIC)".
2019
12/02
L'ex-boxeur Christophe Dettinger condamné à un an de prison ferme (aménageable en semi-liberté) et 18 mois de sursis avec mise à l'épreuve pour avoir violemment frappé deux gendarmes lors de la manifestation du 05/01.
2019
10/02
Hayk Shahinyan fonde le parti "Mouvement Alternatif Citoyen (MAC)".
2019
09/02
Acte XIII des "gilets jaunes":
  • manifestation déclarée (départ: 10h30 place Charles-de-Gaulle; arrivée: 17h Mur pour la Paix place Joffre - en passant par l'Assemblée nationale et le Sénat). Déclarants: groupe "Sophie Tissier".
  • Troisième "nuit jaune" organisée place de la République à Paris (17h-22h) par Thierry Paul Valette ("Gilets Jaunes Citoyens").
2019
05/02
Vice-président du conseil des ministres, Luigi Di Maio (M5S) rencontre des "gilets jaunes", dont Christophe Chalençon et Marc Doyer.
2019
02/02
Acte XII des "gilets jaunes":
  • Manifestation déclarée ("marche blanche" avec la participation d'Éric Drouet, Priscillia Ludosky, Maxime Nicolle, Jérôme Rodrigues) à Paris (départ: 10h place Félix Eboué-place Daumesnil; arrivée: 17h place de la République). Déclarants:
    • Antonio Barbetta
    • Robin Pagès
    • Franck Didron
    • groupe "Faouzi Lellouche"
  • Deuxième "nuit jaune" organisée place de la République à Paris (17h-22h) par Thierry Paul Valette ("Gilets Jaunes Citoyens").
2019
01/02
Les "Gilets Jaunes Citoyens" présentent les dix premiers candidats de leur liste intitulée "Rassemblement des Gilets Jaunes Citoyens":
  • Thierry Paul Valette (14)
  • Delphine Cren (22)
  • Christophe Bitauld, ancien candidat aux élections municipales à Saulnières (35)
  • Françoise Jouan, conseillère municipale de Carentoir-Quelneuc (56)
  • Steeven Dhuit (94)
  • Stéphanie Maréchal (54)
  • Bernard Rodolphe (02)
  • Samia Tounsi (94)
  • Ahmed Chaïbi (64)
  • Thara Louis (95)
2019
29/01
Contacté pour figurer sur la liste "Ralliement d'Initiative Citoyenne (RIC)", Patrick Cribouw (06) annonce sa propre liste intitulée "Union Jaune".
2019
28/01
Hayk Shahinyan démissionne de son poste de directeur de campagne de la liste "Ralliement d'Initiative Citoyenne (RIC)".
2019
27/01
Jacline Mouraud fonde à Orléans le parti "Les Émergents".
2019
26-27/01
Appel de la première "assemblée des assemblées" de "gilets jaunes" à Sorcy-Saint-Martin (Meuse): "Nous, Gilets Jaunes, invitons chacun avec ses moyens, à sa mesure, à nous rejoindre. Nous appelons à poursuivre les actes (acte XII contre les violences policières devant les commissariats, actes XIII, XIV...), à continuer les occupations des ronds-points et le blocage de l'économie, à construire une grève massive et reconductible à partir du 5 février. Nous appelons à former des comités sur les lieux de travail, d'études et partout ailleurs pour que cette grève puisse être construite à la base par les grévistes eux-mêmes. Prenons nos affaires en main! Ne restez pas seuls, rejoignez-nous! Organisons-nous de façon démocratique, autonome et indépendante! Cette assemblée des assemblées est une étape importante qui nous permet de discuter de nos revendications et de nos moyens d'actions. Fédérons-nous pour transformer la société!"
2019
26/01
Communiqué du groupe "La France en Colère" (Éric Drouet): "(...) nous déclarons l'état d'urgence du peuple. Cela nécessite des mesures exceptionnelles. Nous appelons à un soulèvement sans précédent par tous les moyens utiles et nécessaires pour que plus personne ne soit victime de ces blessures de guerre."
2019
26/01
Acte XI des "gilets jaunes":
  • Manifestation déclarée à Paris (départ: 10h place Charles-de-Gaulle; arrivée: 17h rue de Lyon). Déclarants: groupe "Sophie Tissier".[10]
  • Première "nuit jaune" organisée place de la République à Paris (17h-222h) par Thierry Paul Valette ("Gilets Jaunes Citoyens").
2019
24/01
Création à Montreuil d'une "Coordination Régionale Gilets Jaunes IDF", orientée à l'extrême gauche[11].
2019
23/01
La "Coordination Nationale des Gilets Jaunes" présente les dix premiers candidats de sa liste intitulée "Ralliement d'Initiative Citoyenne (RIC)":
  • Ingrid Levavasseur
  • Côme Dunis[12]
  • Myriam Clément
  • Frédéric Mestdjian
  • Brigitte Lapeyronie
  • Ayouba Aya Sow
  • Agnès Cordier
  • Marc Doyer (adhérent En Marche jusqu'en décembre 2018[13]) - retrait le 28/01
  • Barbara Turini
  • Geoffrey Denis
2019
21/01
Communiqué du groupe groupe "Faouzi Lellouche": "décision de ne pas déclarer de manifestation à Paris le samedi 26 janvier prochain".
2019
19/01
Acte X des "gilets jaunes". Deux Manifestations déclarées à Paris:
  • groupe "Faouzi Lellouche" (départ: 11h esplanade des Invalides; arrivée: 17h esplanade des Invalides - boucle via place d'Italie/Tolbiac)
  • groupe "Sophie Tissier" (départ: 10h avenue Marceau; arrivée: 17h esplanade des Invalides)
2019
17/01
Rupture entre "Gilets Jaunes, le Mouvement (GJLM)" et Hayk Shahinyan, qui fonde le "Le Mouvement du 17 Novembre" puis le "Collectif du 17 Novembre".
2019
13/01
Lettre aux Français d'Emmanuel Macron.
2019
14/01
Rupture actée au sein du groupe "La France en Colère":
  • Priscillia Ludosky: "Je suis enfin libre de pouvoir dire que je ne travaille plus avec Éric Drouet depuis des semaines en raison de son comportement et je compte quand tout sera terminé expliquer tout ce qu'il a pu faire pour nuire au mouvement." (message Facebook)
  • Éric Drouet
2019
12/01
Acte IX des "gilets jaunes":
  • Manifestation déclarée à Paris autour du mot d'ordre "On va faire les soldes à Paris!" (départ: 10h place du Bataillon-du-Pacifique; arrivée: 18h place Charles-de-Gaulle), avec le soutien d'une partie du groupe "La France en Colère" (Éric Drouet). Déclarants: groupe "Faouzi Lellouche"[14]
  • Manifestation non déclarée à Bourges: une partie du groupe "La France en Colère" (Priscillia Ludosky, Maxime Nicolle).
2019
05/01
Réunion à Marseille, avec le soutien de Bernard Tapie, de la "Coordination Nationale des Gilets Jaunes":
  • Ingrid Levavasseur
  • Hayk Shahinyan
  • Paul Marra
  • Côme Dunis
  • Christophe Chalençon (ex-"Gilets Jaunes Libres")
2019
05/01
Annonce de la rupture entre Francis Lalanne (Alliance Écologiste Indépendante) et les "Gilets Jaunes Citoyens" (Thierry Paul Valette).
2019
05/01
Acte VIII des "gilets jaunes". Manifestation déclarée à Paris (départ: 11h30 angle avenue des Champs-Élysées/rue de Berri; arrivée: 13h30 place de la Bourse). Déclarants: groupe "Sophie Tissier".
2019
03/01
Création de l'association "Gilets Jaunes, le Mouvement (GJLM)": Hayk Shahinyan ("Coordination Nationale des Gilets Jaunes"), Rafayel Abajyan.
2019
02/01
Éric Drouet ("La France en Colère") interpellé rue Royale (près de la place de la Concorde), à Paris.
2019
01/01
Publication sur Mediapart d'un appel "Gilets Jaunes, déclarons d'un seul corps citoyen toutes les manifestations!":
  • Sophie Tissier[15], coordinatrice
  • Jean-Baptiste Reddé (dit "Voltuan")
  • Laure Moktar
  • Alexandre Guebey
  • Maud Bervas
  • Nadia Belkacem
  • Jamel Bouabane
  • Allan Bouet
  • Agata Bielecka
  • Nicolas Boitte
  • Bénédicte Boitte
  • Yann Brunacci
  • Julie Castin
  • Marie-Christine Colas
  • Frédéric Colas
  • Agnès Delot
  • Yanis Dumont Renard
  • Laura Rousseau Fiegel
  • Virginie Garcia
  • Valérie Gaumer
  • Théo Gaumer
  • Sandrine Gil
  • Virginie Latreille
  • Benoit Le Cam
  • Nathalie Le Floch
  • Marie-Pierre Marchand
  • Marie Momeux
  • Yukel-Alexandre Monfray
  • Vanessa Siméon Monteiro
  • Marceline Pillois
  • Christelle Bouteiller Pawelcicz
  • Cornelius Relly
  • Thierry Robine
  • Éric Wecker
2018
29/12
Deuxième appel des "gilets jaunes" de Commercy (Meuse) "à une grande réunion nationale des comités populaires locaux": "Certains s'autoproclament représentants nationaux ou préparent des listes pour les futures élections. Nous pensons que ce n'est pas le bon procédé. Tout le monde le sent bien: la parole, notre parole, va se perdre dans ce dédale ou être détournée comme dans le système actuel. Nous réaffirmons ici, une fois de plus, l'absolue nécessité de ne nous laisser confisquer notre parole par personne. Une fois ces assemblées démocratiques créées dans un maximum d'endroits, elles ouvriront des cahiers de revendications."
2018
23/12
Création de l'association "Gilets Jaunes Citoyens": Thierry Paul Valette ("Gilets Jaunes Parisiens").
2019
22/12
Éric Drouet ("La France en Colère") interpellé rue Vignon (près de la place de la Madeleine), à Paris.
2018
20/12
Réunion à Paris, avec le soutien d'Alexandre Jardin, d'une "Coordination Nationale des Gilets Jaunes" afin de présenter une liste aux élections européennes de 2019:
  • Ingrid Levavasseur
  • Jérémy Clément
  • Côme Dunis
  • Jean-François Barnaba
  • Christophe Chalençon (ex-"Gilets Jaunes Libres")
  • Hayk Shahinyan
2018
17/12
Annonce d'une liste "Gilets Jaunes Citoyens" aux élections européennes de 2019:
2018
13/12
"Serment du Jeu de paume" des "gilets jaunes" Priscillia Ludosky et Maxime Nicolle ("La France en Colère"):
  • Revendications sociales:
    • baisses sérieuses de toutes les taxes et impôts sur les produits de première nécessité (énergie, logement, transport, produits alimentaires, vêtements)
    • baisse significative de toutes les rentes, salaires, privilèges et retraites courantes et futures des élus et hauts fonctionnaires
  • Revendications politiques:
    • donner au peuple le droit de déclencher un référendum en vue de modifier la Constitution et interdire toute modification de la Constitution sans passer par un référendum
    • donner au peuple le droit de rédiger ou d’abroger une loi sur le sujet qu’il choisit
    • donner au peuple le droit de demander un référendum sur toutes les lois votées par le Parlement
    • obliger le président de la République à présenter tous les traités, accords et pactes internationaux au référendum avant ratification
2018
13/12
Le premier ministre Édouard Philippe annonce le report de la reprise de l'examen parlementaire du projet de loi de révision constitutionnelle "pour tenir compte des éventuelles modifications souhaitées par les Français à l'occasion du grand débat national."
2018
10/12
Adresse à la nation du président de la République Emmanuel Macron, qui décrète l'"état d'urgence économique et sociale":
  • Grand débat national sur la transition écologique, la fiscalité et les dépenses publiques, l'organisation de l'État et les services publics, la démocratie et l'immigration
  • Mesures:
    • maintien en du taux de CSG à 6,6% pour les retraites entre 1 200 et 2.000€ par mois[17]
    • anticipation de la revalorisation de 80€ de la prime d’activité (qui devait être étalée entre octobre 2018 et octobre 2021)[18]
    • exonérations fiscale et anticipation de l'exonération sociale des heures supplémentaires[19]
    • exonérations fiscale et sociale d'une "prime de fin d’année" à l'initiative des employeurs
2018
05/12
Émission "Gilets jaunes, sortir de la crise" sur BFMTV (Ruth Elkrief et Bruce Toussaint):
  • "Gilets jaunes":
    • Anaïs Kuhn (Bas-Rhin)
    • Hubert Charlier (Marne)
    • Amandine Laplanche (Eure)
    • Éric Drouet (Seine-et-Marne)
  • Membres du gouvernement:
    • François de Rugy, ministre de la transition écologique
    • Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations
2018
05/12
Réunion à Nice du "Monsieur X" de Maxime Nicolle, Philippe Argillier.
2018
05/12
Les "Gilets Jaunes Libres" reçus à Matignon (Benjamin Cauchy, Jacline Mouraud, Cédric Guémy). Une première rencontre avait été annulée le 4 décembre
2018
04/12
Discours du premier ministre Édouard Philippe:
  • Débat national sur la transition écologique, la fiscalité et les dépenses publiques
  • Mesures prévues au 01/01/2019 suspendues "pour une durée de six mois" puis finalement annulées:
    • la hausse de la taxe carbone sur le fioul, l'essence et le diesel
    • la convergence de la fiscalité du diesel avec celle de l'essence
2018
02/12
Appel des "gilets jaunes" de Commercy (Meuse) "à créer partout en France des comités populaires, qui fonctionnent en assemblées générales régulières": "Si on nomme des 'représentants' et des 'porte-parole', ça finira par nous rendre passifs. Pire: on aura vite fait de reproduire le système et fonctionner de haut en bas, comme les crapules qui nous dirigent. Ces soi-disant 'représentants du peuple' qui s'en mettent plein les poches, qui font des lois qui nous pourrissent la vie et qui servent les intérêts des ultra-riches! (...) Non aux représentants et aux porte-parole autoproclamés! Reprenons le pouvoir sur nos vies! Vive les Gilets jaunes dans leur diversité! Ne mettons pas le doigt dans l'engrenage de la représentation et de la récupération. Ce n'est pas le moment de confier notre parole à une petite poignée [d'entre nous], même s'ils semblent honnêtes. Qu'ils nous écoutent tous ou qu'ils n'écoutent personne!"
2018
01/12
Appels à manifester:
  • à l'extrême gauche: comité "La Vérité pour Adama" et Action Antifasciste Paris-Banlieue (AAPB), estimant que "les quartiers populaires sont confrontés aux mêmes problématiques sociales que les territoires ruraux ou périurbains - dits "périphériques" - touchés par la politique ultra libérale de Macron".
  • à l'extrême droite: Bastion Social.
2018
01/12
Tribune dans le Journal du Dimanche des "Gilets Jaunes Libres", "porte-parole d'une colère constructive":
  • Signataires:
    • Benjamin Cauchy (Occitanie), cofondateur, ex-"Citrons"
    • Jacline Mouraud (Bretagne), cofondateur
    • Cédric Guémy (Île-de-France), cofondateur
    • Chantal Perrotin (Auvergne-Rhône-Alpes)
    • Cédric Delaire (Hauts-de-France)
    • David Tan (Pays de la Loire)
    • Christophe Chalençon (Provence-Alpes-Côte d'Azur)[20]
    • Ghjuvan-Andria Culioli ("Una Sperenza pè a Corsica")
    • David Roig ("Una Sperenza pè a Corsica")
    • Damien Molin (Nouvelle-Aquitaine)
  • Revendications:
    • de manière immédiate et sans condition, gel de la hausse des taxes sur les carburants et annulation de l'alourdissement du contrôle technique automobile
    • ouverture d'états généraux de la fiscalité
    • ouverture d'une conférence sociale nationale
    • ouverture d'assises "territoires et mobilité" qui prendront la forme de débats régionaux
    • organisation de référendums réguliers sur les grandes orientations sociales et sociétales du pays
    • adoption du scrutin proportionnel pour les élections législatives, afin que la population soit mieux représentée au Parlement
2018
30/11
Maxime Nicolle affirme, à Nice, avoir rencontré "dans une villa" un "Monsieur X", qui lui montre des documents avec "des tampons officiels" et dont le ralliement aux "gilets jaunes" changerait le rapport de force avec le gouvernement: "Ce soir, on m'a contacté en me disant: il y a quelqu'un qui veut te voir. Il veut que tu montes dans un avion et que tu viennes le voir (...) Du coup cela m'a un peu intrigué, j'ai pris l'avion, je suis venu. En arrivant, le gars il me dit: c'est pas compliqué, je vais vous faire signer une clause de confidentialité et je vais vous montrer des documents. Une fois que vous les aurez vus, vous prendrez votre décision, on verra ce qu'on fait. J'ai vu des documents ce soir qui font que je suis le second Coluche, ça veut dire que je sais des choses qui peuvent faire en sorte qu'on essaye de me tuer. Je le sais, parce que sur trente feuilles que j'ai vues ce soir, si vous en voyez une seule, ça déclencherait une guerre mondiale en même pas une heure. Je suis vraiment sérieux, donc j'ai vu pour une équipe de sécurité que je vais mettre en place parce que j'ai pas envie de crever. Une fois qu'on sera structuré, cette personne-là, elle affichera son nom publiquement, et quand son nom va être annoncé, le président il va vraiment faire un AVC."
2018
30/11
Le premier ministre Édouard Philippe reçoit à Matignon les "gilets jaunes" Jason Herbert (qui repart en raison du refus que la rencontre soit filmée) et Clément Jomie (adhérent En Marche).
2018
28/11
Émission "La Grande Explication" sur LCI (David Pujadas):
  • "Gilets jaunes":
    • Ingrid Levavasseur
    • Maxime Nicolle ("Fly Rider")
    • Marine Charrette-Labadie
    • Fabrice Schlegel - retrait des "gilets jaunes" le 22/12
    • Jacline Mouraud
    • Éric Drouet
  • Membres du gouvernement:
    • Emmanuelle Wargon, secrétaire d'État auprès du ministre de la transition écologique et solidaire
    • Marc Fesneau, ministre chargé des relations avec le Parlement
2018
27/11
Priscillia Ludosky et Éric Drouet (qui filme la rencontre) sont reçus par le ministre François de Rugy et la secrétaire d'État Emmanuelle Wargon (transition écologique).
2018
26/11
Non retenu comme "communicant", Benjamin Cauchy (Haute-Garonne) fonde le collectif "Les Citrons" puis les "Gilets Jaunes Libres".
2018
26/11
Tentative de structuration face à une crainte de récupération politique ou syndicale:
  • Nomination de huit "communicants":
    • Priscillia Ludosky (Seine-et-Marne)
    • Éric Drouet (Seine-et-Marne)
    • Maxime Nicolle dit "Fly Rider" (Côtes-d'Armor)
    • Mathieu Blavier (Bouches-du-Rhône)
    • Jason Herbert (Charente)
    • Thomas Miralles (Pyrénées-Orientales)
    • Marine Charrette-Labadie (Aube et Corrèze) - démissionne le 29/11
    • Julien Terrier (Haute-Garonne et Isère)
  • Publication d'une liste "non-exhaustive" de 42 revendications:
    • Zéro SDF: URGENT
    • Impôt sur le revenu davantage progressif (plus de tranches)
    • SMIC à 1.300€ net
    • Favoriser les petits commences des villages et centres-villes (cesser la construction des grosses zones commerciales autour des grandes villes qui tuent le petit commerce). Plus de parkings gratuits dans les centres-villes
    • Grand Plan d'isolation des logements (faire de l'écologie en faisant faire des économies aux ménages)
    • Que les GROS (McDo, Google, Amazon, Carrefour...) payent GROS et que les petits (artisans, TPE-PME) payent petit
    • Même système de sécurité social pour tous (y compris artisans et autoentrepreneurs). Fin du RSI
    • Le système de retraite doit demeurer solidaire et donc socialisé (pas de retraite à point)
    • Fin de la hausse des taxes sur le carburant
    • Pas de retraite en dessous de 1.200€
    • Tout représentant élu aura le droit au salaire médian. Ses frais de transports seront surveillés et remboursés s'ils sont justifiés. Droit au ticket restaurant et au Chèque-Vacances
    • Les salaires de tous les Français ainsi que les retraites et les allocations doivent être indexés à l'inflation
    • Protéger l'industrie française: interdire les délocalisations. Protéger notre industrie c'est protéger notre savoir-faire et nos emplois
    • Fin du travail détaché. Il est anormal qu'une personne qui travaille sur le territoire français ne bénéficie pas du même salaire et des mêmes droits. Toute personne étant autorisée à travailler sur le territoire français doit être à égalité avec un citoyen français et son employeur doit cotiser à la même hauteur qu'un employeur français
    • Pour la sécurité de l'emploi: limiter davantage le nombre de CDD pour les grosses entreprises. Nous voulons plus de CDI
    • Fin du CICE. Utilisation de cet argent pour le lancement d'une Industrie Française de la voiture à hydrogène (qui est véritablement écologique, contrairement à la voiture électrique
    • Fin de la politique d'austérité. On cesse de rembourser les intérêts de la dette qui sont déclarés illégitimes et on commence à rembourser la dette sans prendre l'argent des pauvres et des moins pauvres mais en allant chercher les 80 milliards de fraude fiscale
    • Que les causes des migrations forcées soient traitées
    • Que les demandeurs d'asiles soient bien traités. Nous leur devons le logement, la sécurité, l'alimentation ainsi que l'éducation pour les mineurs. Travaillez avec l'ONU pour que des camps d'accueil soient ouverts dans de nombreux pays du monde, dans l'attente du résultat de la demande d'asile
    • Que les déboutés du droit d'asile soient reconduits dans leur pays d'origine
    • Qu'une réelle politique d'intégration soit mise en œuvre. Vivre en France implique de devenir français (cours de langue française, cours d'Histoire de la France et cours d'éducation civique avec une certification à la fin du parcours)
    • Salaire maximum fixé à 15.000€
    • Que des emplois soient créés pour les chômeurs
    • Augmentation de l'allocation aux adultes handicapés
    • Limitation des loyers. Plus de logement à loyers modérés (notamment pour les étudiants et les travailleurs précaires)
    • Interdiction de vendre les biens appartenant à la France (barrage aéroport...)
    • Moyens conséquents accordées à la justice, à la police, à la gendarmerie et à l'armée. Que les heures supplémentaires des forces de l'ordre soient payées ou récupérées
    • L'intégralité de l'argent gagné par les péages des autoroutes devra servir à l'entretien des autoroutes et routes de France ainsi qu'à la sécurité routière
    • Le prix du gaz et l'électricité ayant augmenté depuis qu'il y a eu privatisation, nous voulons qu'ils redeviennent publics et que les prix baissent de manière conséquente
    • Fin immédiate de la fermeture des petites lignes, des bureaux de poste, des écoles et des maternités
    • Apportons du bien-être à nos personnes âgées. Interdiction de faire de l'argent sur les personnes âgées. L'or gris, c'est fini. L'ère du bien-être gris commence
    • Maximum 25 élèves par classe de la maternelle à la terminale
    • Des moyens conséquents apportés à la psychiatrie
    • Le référendum [d'initiative] populaire doit entrer dans la Constitution. Création d'un site lisible et efficace, encadré par un organisme indépendant de contrôle où les gens pourront faire une proposition de loi. Si cette proposition de loi obtient 700 000 signatures alors cette proposition de loi devra être discutée, complétée, amendée par l'Assemblée Nationale qui aura l'obligation (un an jour pour jour après l'obtention des 700 000 signatures) de la soumettre au vote de l'intégralité des Français.
    • Retour à un mandat de 7 ans pour le président de la République. (L'élection des députés deux ans après l'élection du président de la République permettait d'envoyer un signal positif ou négatif au président de la République concernant sa politique. Cela participait donc à faire entendre la voix du peuple.)
    • Retraite à 60 ans et pour toutes les personnes ayant travaillées dans un métier usant le corps (maçon ou désosseur par exemple) droit à la retraite à 55 ans
    • Un enfant de 6 ans ne se gardant pas seul, continuation du système des aides Pajemploi jusqu'à ce que l'enfant ait 10 ans
    • Favoriser le transport de marchandises par la voie ferrée
    • Pas de prélèvement à la source
    • Fin des indemnités présidentielles à vie
    • Interdiction de faire payer aux commerçants une taxe lorsque leurs clients utilisent la carte bleue
    • Taxe sur le fuel maritime et le kérosène
2018
21/11
Le député Jean Lassalle (Résistons!) siège dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale avec un gilet jaune.
2018
20/11
Création en Corse du collectif de "gilets jaunes" régionalistes "Una Sperenza pè a Corsica".
2018
14/11
"Je n'ai pas réussi à réconcilier le peuple français avec ses dirigeants", déclare Emmanuel Macron au journal télévisé de TF1 (depuis le porte-avions Charles-de-Gaulle).
2018
24/10
Vidéo de Ghislain Coutard: "On a tous un gilet jaune dans la bagnole: foutez-le en évidence sur le tableau de bord, toute la semaine, jusqu'au 17. Un petit code couleur pour montrer que vous êtes d'accord avec le mouvement".
2018
23/10
Vidéo de Frank Buhler (Debout la France, ex-FN) appelant à la mobilisation générale le 17/11/2018.
2018
18/10
Vidéo de Jacline Mouraud contre la "traque aux conducteurs".
2018
10/10
Éric Drouet et Bruno Lefevre lancent un appel à "un blocage national contre la hausse du carburant" du périphérique parisien le 17/11/2018. Priscillia Ludosky se joint à eux. L'appel au blocage devient national et le groupe prend le nom "La France en Colère".
2018
29/05
Priscillia Ludosky met en ligne une pétition contre la hausse de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE).


  1. Ex-EELV puis Le Rassemblement Citoyen - CAP21.
  2. Ex-Alliance Écologiste Indépendante (AEI) de Jean-Marc Governatori, qui s'allie aux élections européennes avec EELV.
  3. Avocate des "gilets jaunes" du Vaucluse.
  4. Conseillère municipale d'Haguenau (Bas-Rhin), ex-PS, ex-LFI.
  5. Ex-RPF-Kurek.
  6. Créé le 25 janvier 2019.
  7. Éphémère membre RPF de la majorité municipale de Robert Ménard à Béziers, entre mars et octobre 2014.
  8. Manifestation initialement prévue dimanche 17/02.
  9. Association présidée par Kamel Amriou.
  10. Sophie Tissier, Jean-Baptiste Reddé (dit "Voltuan"), Nicolas Boitte, Laure Moktar, Yukel-Alexandre Monfray, Mathieu Viera, Valérie Lefort, Tatiana Tirloy, Stéphane Espic (nom ajouté à la main).
  11. Des communistes libertaires fondent par ailleurs un "Collectif Agitation et Gilets Jaunes IDF".
  12. Christophe Chalençon affirme avoir refusé la deuxième place.
  13. Ancien "coordinateur des régions" et délégué départemental de l'Oise de Nous Citoyens puis vice-président de Génération Citoyens.
  14. Faouzi Lellouche, Jean Claude Resnier
  15. Animatrice, avec Benjamin Lemesle, en avril 2017, d'un "Collectif pour l'union de la gauche sociale écologiste et pour la transition citoyenne vers une VIe République", favorable à un désistement de Benoît Hamon en faveur de Jean-Luc Mélenchon.
  16. L'Alliance Écologiste Indépendante avait de toute façon annoncé, le 01/04/2018, une liste conduite par Jean-Marc Governatori et avec pour porte-paroles Francis Lalanne et Patrice Miran (premier adjoint au maire de Vence, Alpes-Maritimes).
  17. Il existera donc trois et non plus deux taux de CSG: le taux minoré à 3,80% pour les personnes percevant entre 918 et 1.200€; l'ancien taux désormais maintenu à 6,6% entre 1 200 et 2.000€; le nouveau taux à 8,3% au-delà de 2.000€.
  18. S'y ajoutent la revalorisation du SMIC de 1,5% le 01/01/2019 et la suppression pour tous les salariés des cotisations sociales d'assurance-maladie (01/01/2018) et d'assurance-chômage (entre le 01/01/2018 et le 01/10/2018).
  19. L'exonération sociale des heures supplémentaires devait intervenir le 01/09/2019.
  20. Élu de la délégation du Vaucluse de la Chambre de métiers et de l'artisanat de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ancien référent régional et candidat aux législatives de 2017 (0,63 % dans la 5e circonscription du Vaucluse) du parti Nous Citoyens.


Tous droits réservés Laurent de Boissieu pour France-politique.fr