date : 2 janvier 1956 - élections législatives anticipées (dissolution de l'Assemblée Nationale le 2 décembre 1955)
mode de scrutin : de liste proportionnel à un tour avec correctif majoritaire (système des apparentements) dans le cadre du département (loi du 9 mai 1951)

 

 

suffrages %
extrême gauche 78 042 00,37
PCF et UP 5 454 589 25,59
SFIO 3 180 656 14,92
divers gauche 449 472 02,11
Radicaux - UDSR - RGR 2 876 398 13,50
Républicains Sociaux (ex-RPF) 948 854 04,45
MRP 2 374 221 11,14
droite (1) 3 086 414 14,48
extrême droite (2) 365 250 01,71
Union et Fraternité Française (UFF) 2 451 555 11,50
autres 47 990 00,23
Total 21 313 411  

Tous droits réservés Laurent de Boissieu © http://www.france-politique.fr

(1) Centre National des Indépendants et Paysans (CNI), Action Républicaine et Sociale (RPF dissidents), etc.
(2) 2 élus sans apparentement : Henri d'Halluin dit Dorgères (Ille-et-Vilaine) et Jean-Louis Tixier-Vignancour (Pyrénées-Atlantiques)

 

 

 

 

Europe Politique
Le site d'information sur la vie politique dans les États européens
www.europe-politique.eu
iPolitique
L'encyclopédie en ligne des idées et des idéologies politiques
www.ipolitique.fr
Gaullisme
Centre d'information sur le gaullisme et les mouvements gaullistes
www.gaullisme.net
France Républicaine
Portail de la République indivisible, laïque, démocratique et sociale
www.france-republicaine.fr

 

04/04/12