chronologie établie par Laurent de Boissieu, journaliste politique, exclusivement pour France-politique.fr
 

2009
7 juin
2009
élections européennes de 2009 : participe aux listes du Parti de la France (PDF) et de la Maison de la Vie et des Libertés (MVL)
2008
2007
2006
2005
2004
20 février
2004
Bruno Mégret déclaré inéligible en Champagne-Ardenne par le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne
2003
14 novembre
2003
communiqué du MNR : "Le MNR, qui n'a rien à voir avec l'extrême droite, a totalement rompu avec Le Pen et sa famille et n'a plus rien à voir avec eux"
2002
29 septembre-
6 octobre
2002
défaite du MNR à Vitrolles (liste Catherine Mégret) : 36,73% au premier tour, 45,95% au second tour (gauche : 54,05%)
29-31 août
2002
université d'été du MNR. Bruno Mégret annonce "très solennellement que le MNR n’a rien à voir avec l’extrême droite avec laquelle nous avons totalement et définitivement rompu lors de la scission avec le FN, rien à voir avec les groupuscules d’extrême droite quels qu’ils soient."


opposition d'une partie des cadres nationalistes-révolutionnaires et néo-droitiers du MNR :

- 13 septembre : Franck Timmermans démissionne de son poste de secrétaire général

- 27 septembre : dissolution du MNR d'Alsace. Stéphane Bourhis (ex-secrétaire départemental MNR Haut-Rhin) et Thierry Gross (ex-secrétaire départemental MNR Bas-Rhin) annoncent la création d'Alsace d'abord ! avec le Mouvement Régionaliste Alsacien (MRA, Robert Spieler)

- autres dissidences régionales : Mouvement Régionaliste de Bretagne (Xavier Guillemot, Agnès Belbéoc'h), Midi Identité et Libertés (Languedoc-Roussillon; Henri Escortell), Entente Nationale et Identitaire (Haute-Normandie)...

- 16 novembre : Jean-Yves Le Gallou abandonne ses responsabilités au sein du MNR; il lancera la Fondation Polémia (fondateurs : Jean-Yves Le Gallou, Xavier Caitucoli, Grégoire Tingaud, Anne Dufresne, Jacques Gévaudan, Jean-François Legros, Yves Peuterey, Philippe S. Jean Vidar)

Certains participeront le 9 novembre 2002 à la création du mouvement Maison de l'Identité (d'autres rejoignent la mouvance Bloc Identitaire/Jeunesses Identitaires issue d'Unité Radicale)

* nous a demandé d'enlever son nom car cette mention constitue un "préjudice d'image particulièrement gênant pour [ses] activités professionnelles".

29 juillet
2002
annulation de l'élection municipale à Vitrolles
14 juillet
2002
tentative d'assassinat contre Jacques Chirac, président de la République, par Maxime Brunerie, sympathisant d'Unité Radicale et candidat sur une liste du Mouvement National Républicain (MNR) aux élections municipales de mars 2001
21 avril
2002
premier tour de l'élection présidentielle de 2002 :

02,34% Bruno Mégret

appel à voter pour Jean-Marie Le Pen au second tour

N.B. : 16,86% Jean-Marie Le Pen (FN)

Tous droits réservés France-politique.fr

 

2001
octobre
2001
dissidence de Pierre Vial (président de Terre et Peuple)
avril
2001
Daniel Simonpieri abandonne ses responsabilités au sein du MNR
11-18 mars
2001
élections municipales de 2001 : Daniel Simonpieri réélu à Marignane : 47,81% au premier tour, 62,52% au second tour. Catherine Mégret réélue à Vitrolles : 39,14% au premier tour, 45,32% au second tour (gauche : 44,07%; droite : 10,61%)
2000
1999
2 octobre
1999
conseil national. devient le Mouvement National Républicain (MNR)
13 juin
1999
élections européennes de 1999 :

03,28% liste FN-MN conduite par Bruno Mégret

aucun élu

N.B. : 05,70% pour la liste FN conduite par Jean-Marie Le Pen

13 juin
1999
élections européennes. la liste "Européens d'accord, Français d'abord" conduite par Bruno Mégret obtient 03,28%

Tous droits réservés France-politique.fr

 

avril
1999

bilan de la scission :

- sur les 12 parlementaires européens : 9 FN (Jean-Marie Le Pen, Bruno Gollnisch, Jean-Claude Martinez, Carl Lang, Marie-France Stirbois, Bernard Antony, Yvan Blot*, Fernand Le Rachinel, Éric Pinel), 2 FN-MN (Bruno Mégret, Jean-Yves Le Gallou), 1 divers (Jean-Marie Le Chevallier)

- sur les 275 conseillers régionaux : 131 FN, 140 FN-MN, 4 divers (dont 1 rallié au Mouvement Régionaliste Alsacien)

- sur les 8 conseillers généraux : 5 FN (Marie-France Stirbois en Eure-et-Loir, Fernand Le Rachinel dans la Manche, Pierre Descaves dans l'Oise, Jean-Pierre Reveau à Paris, Eliane Guillet de la Brosse dans le Var), 3 FN-MN (Daniel Simonpieri dans les Bouches-du-Rhône, Gérard Freulet dans le Haut-Rhin, Dominique Michel dans le Var)

- sur les 4 maires de villes de plus de 20 000 habitants : 1 FN (Jacques Bompard à Orange), 2 FN-MN (Daniel Simonpieri à Marignane, Catherine Mégret à Vitrolles), 1 divers (Jean-Marie Le Chevallier à Toulon)

- sur les 44 membres du bureau politique : 29 FN, 14 FN-MN, 1 divers

- sur les 120 membres du comité central : 67 FN, 52 FN-MN, 1 divers

- sur les 97 secrétaires départementaux : 39 FN, 57 FN-MN, 1 divers

*a rallié au début le FN-MN

23-24 janvier
1999
congrès extraordinaire dissident à Marignane. création du Front National-Mouvement National (FN-MN)
1998
13 décembre
1998
les proches de Bruno Mégret au sein du Front National (FN) réunissent un conseil national extraordinaire dissident

 

 

 

présidentielles
législatives
sénatoriales
référendums
européennes
régionales
cantonales
municipales

 

 

Europe Politique
Le site d'information sur la vie politique dans les États européens
www.europe-politique.eu
iPolitique
L'encyclopédie en ligne des idées et des idéologies politiques
www.ipolitique.fr
Gaullisme
Centre d'information sur le gaullisme et les mouvements gaullistes
www.gaullisme.net
France Républicaine
Portail de la République indivisible, laïque, démocratique et sociale
www.france-republicaine.fr

 

06/05/16