chronologie établie par Laurent de Boissieu, journaliste politique, exclusivement pour France-politique.fr
 

2012
10-17 juin
2012
élections législatives de 2012:
2011
2010
14-21 mars
2010
Élections régionales 2010; 57 élus (listes PS et alliés):
  • Aquitaine: Françoise Rény (Dordogne), Régine Marchand (Gironde)
  • Auvergne: Marie-Claude Leguillon (Allier)
  • Bourgogne: Dominique Lapotre (Yonne)
  • Centre: Mélanie Fortier (Indre-et-Loire), Bernard Fournier (Loiret)
  • Île-de-France: Muriel Guenoux (Paris), Josette Mollet-Lidy (Seine-et-Marne), Eddie Aït (Yvelines), Mireille Gitton (Hauts-de-Seine)
  • Midi-Pyrénées: Malika Kourdoughli (Ariège), Andréa Goumont (Aveyron), Bernard Lapeyrade (Gers), Christophe Delahaye (Haute-Garonne), Philippe Guerin (Haute-Garonne), Michèle Garrigues (Haute-Garonne), Claude Gaits (Hautes-Pyrénées), Geneviève Lasfargues (Lot), Bernard Raynaud (Tarn), Sylvia Pinel (Tarn-et-Garonne), Dominique Salomon (Tarn-et-Garonne)
  • Nord-Pas-de-Calais: Éric Rommel (Nord), Rachida Sahraoui (Nord), Pierre Georget (Pas-de-Calais)
  • Basse-Normandie: Alain Tourret (Calvados), Annie Anne (Calvados), Muriel Jozeau-Marigne (Manche), Josiane Tomasetto (Manche)
  • Haute-Normandie: Franck Martin (Eure), Daniel Lesueur (Seine-Maritime), Valérie Gibert-Thieullent (Seine-Maritime)
  • Pays de la Loire: Marylène Mazzorana (Loire-Atlantique), Dominique Prouteau (Vendée)
  • Picardie: Sylvie Hubert (Aisne), Josiane Baeckelandt (Oise), Fabrice Dalongeville (Somme)
  • Poitou-Charentes: Christophe Ramblière (Charente), Benoît Biteau (Charente-Maritime), Nathalie Garnier (Charente-Maritime)
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur: Joël Giraud (Hautes-Alpes), Alain Gabert (Vaucluse)
  • Rhône-Alpes: Catherine Pidoux (Ain), Sarah Boukaala (Isère), André Friedenberg (Loire), Thierry Braillard (Rhône)
  • Corse: Paul Giacobbi (liste G), Émile Zuccarelli (liste Z), Jean-Louis Luciani (G), Pierre Ghionga (G), Pascaline Castellani (Z), Paul-Marie Bartoli (Z), Laetitia Casalta (G), Annonciade Niellini (G)
  • Guadeloupe: Thérèse Marianne-Pépin
  • Languedoc-Roussillon (liste Georges Frêche): Jocelyne Pezet-Romieux (Gard), Frédéric Lopez (Hérault), Florence Brutus (Hérault)

Tous droits réservés France-politique.fr

 

2009
2008
21 septembre
2008
élections sénatoriales:
  • sortants: Nicolas Alfonsi, Gérard Delfau, François Vendasi
  • battu: Gérard Delfau
  • réélus: Nicolas Alfonsi, François Vendasi
  • élus: Jean-Étienne Antoinette (Walwari-PRG), Françoise Laborde, Jacques Mezard, Raymond Vall, Anne-Marie Escoffier (apparentée PRG)
21 juillet
2008
révision constitutionnelle

Les quinze parlementaires PRG se coupent en trois:

  • 9 votes pour: les députés Gérard Charasse (PRG), Paul Giacobbi (PRG), Annick Girardin (Cap sur l'Avenir-PRG), Joël Giraud (PRG), Dominique Orliac (PRG), Sylvia Pinel (PRG); les sénateurs Jean-Michel Baylet (PRG), André Boyer (PRG), François Vendasi (PRG)
  • 5 votes contre: les députés Chantal Robin-Rodrigo (PRG), Christiane Taubira (Walwari-PRG); les sénateurs Nicolas Alfonsi (PRG), Yvon Collin (PRG), Gérard Delfau (PRG)
  • 1 abstention: le sénateur François Fortassin (PRG)
2007
10-17 juin
2007
élections législatives. 8 élus: Gérard Charasse (Allier 4e), Paul Giacobbi (Haute-Corse 2e), Annick Girardin (Cap sur l'Avenir-PRG, Saint-Pierre-et-Miquelon 1re)*, Joël Giraud (Hautes-Alpes 2e), Dominique Orliac (Lot 1re)*, Sylvia Pinel (Tarn-et-Garonne 2e)*, Chantal Robin-Rodrigo (Hautes-Pyrénées 2e), Christiane Taubira (Walwari-PRG, Guyane 1re)

*non sortants

22 avril
2007
élection présidentielle de 2007:

le PRG soutient dès le premier tour la candidature de Ségolène Royal

2006
2005
2004
13 juin
2004
élections européennes de 2004:

le PRG présente trois listes (Nord-Ouest, Île-de-France, Ouest) et n'obtient aucun élu

21-28 mars
2004
élections régionales de 2004; élections de 48 conseillers régionaux radicaux de gauche (hors Corse et régions d'outre-mer)

Tous droits réservés France-politique.fr

 

2003
2002
4-6 octobre
2002
congrès du PRG. adhésion de Christiane Taubira. 6 députés PRG s'apparentent au Groupe Socialiste de l'Assemblée nationale (Jean-Pierre Defontaine, Paul Giacobbi, Joël Giraud, Chantal Robin-Rodrigo, Roger-Gérard Schwartzenberg, Christiane Taubira); 2 élus restent non-inscrits (Gérard Charasse, Émile Zuccarelli)
9-16 juin
2002
élections législatives. 7 élus: Gérard Charasse (Allier 4e), Joël Giraud (Hautes-Alpes 2e)*, Emile Zuccarelli (Haute-Corse 1re)*, Paul Giacobbi (Haute-Corse 2e)*, Jean-Pierre Defontaine (Pas-de-Calais 1re), Chantal Robin-Rodrigo (Hautes-Pyrénées 2e), Roger-Gérard Schwartzenberg (Val-de-Marne 3e)* + Christiane Taubira (Guyane 1re) apparentée PRG (Walwari)

*non sortants

21 avril
2002
premier tour de l'élection présidentielle de 2002:

02,32% Christiane Taubira

Tous droits réservés France-politique.fr

 

9 février
2002
colloque des radicaux chevènementistes. Émile Zuccarelli soutient Jean-Pierre Chevènement aux côtés de Roger Franzoni (député RCV), Jean Rigal (député RCV), Nicolas Alfonsi (sénateur RDSE), Michel Dary (parlementaire européen PSE) et Michel Scarbonchi (parlementaire européen PSE)
2001
1er décembre
2001
Christiane Taubira (parti Walwari, députée apparentée PS) est investie pour l'élection présidentielle de 2002
10 juillet
2001
Thierry Cornillet (Parti Radical "valoisien") et Michel Scarbonchi (PRG) fondent l'association Convergences Radicales, Républicaines et Réformatrice" (C3R)
2000
1999
13 juin
1999
élections européennes de 1999:

le PRG participe à la liste conduite par le PS

1998
15 mars
1998
élections régionales de 1998; élections de 27 conseillers régionaux radicaux de gauche (hors Corse et régions d'outre-mer)

Tous droits réservés France-politique.fr

Jean-Pierre Soisson (UDF apparenté, Bourgogne), Charles Baur (UDF-FD, Picardie), Jacques Blanc (UDF-DL, Languedoc-Roussillon), Charles Millon (UDF-DL, Rhône-Alpes), Bernard Harang (UDF-DL, Centre) et Jean-François Humbert (UDF-PPDF, Franche-Comté) sont élus avec les voix du FN à la présidence de leur région:

  • Bernard Harang et Jean-François Humbert démissionnent; Jean-François Humbert sera réélu sans les voix du FN
  • l'élection de Charles Millon sera invalidée; il sera remplacé, sans les voix du FN, par Anne-Marie Comparini (UDF)
13 janvier
1998
devient le Parti Radical de Gauche (PRG)
1997
25 mai-1er juin
1997
élections législatives. 13 élus (Groupe Radical, Citoyen et Vert: RCV): Gérard Charasse, Robert Honde, Jacques Dondoux, Jean Rigal, Alain Tourret, Michel Crépeau, Émile Zuccarelli, François Huwart, Bernard Charles, Jean-Pierre Defontaine, Jacques Rebillard, Jean-Paul Nunzi, Roger-Gérard Schwartzenberg + Christiane Taubira (Guyane 1re) apparentée PRG (parti Walwari)
1996
13 janvier
1998
devient le Parti Radical de Gauche (PRG)
27-28 janvier
1996
Congrès. Élection à la présidence:
  • 81,5%: Jean-Michel Baylet
  • 14,65%: Bernard Frau
  • 03,85%: Armand Touati

Adhésion de Bernard Kouchner (président de Réunir), nommé président délégué chargé de l'innovation politique.

1995
23 avril
1995
élection présidentielle de 1995:

Radical soutient dès le premier tour la candidature de Lionel Jospin

le parti avait investi Jean-François Hory qui, crédité de moins de 1% des intentions de vote dans les sondages, renonce à sa candidature

1994
14 décembre
1994
Bernard Tapie rendu inéligible par sa mise en liquidation judiciaire personnelle
5 novembre
1994
devient Radical
12 juin
1994
élections européennes de 1994:

12,03% liste "Énergie Radicale" conduite par Bernard Tapie

13 élus

Tous droits réservés France-politique.fr

 

1993
20 novembre
1993
fusion du MRG des Bouches-du-Rhône et d'"Énergie Sud", créé aux élections régionales de mars 1992 par Bernard Tapie
mars
1993
élections législatives. 6 élus, dont trois apparentés socialistes (Jean-Pierre Defontaine, Kamilo Gata, Roger-Gérard Schwartzenberg) et 3 non-inscrits (Bernard Charles, Bernard Tapie, Émile Zuccarelli)
2 février
1993
adhésion de Bernard Tapie
1992
22 mars
1992
élections régionales de 1992; élections de 13 conseillers régionaux radicaux de gauche (hors Corse et régions d'outre-mer)

Tous droits réservés France-politique.fr

 

1991
1990
1989
18 juin
1989
élections européennes de 1989:

le MRG participe à la liste conduite par le PS

1988
juin
1988
élections législatives. 9 élus (apparentés Socialistes): Jean-Michel Baylet, Alain Bonnet, Bernard Charles, Michel Crépeau, Jean-Pierre Defontaine, Claude Gaits, Lionel Stoléru, Roger-Gérard Schwartzenberg, Kamilo Gata
24 avril
1988
élection présidentielle de 1988:

le MRG soutient dès le premier tour la candidature de François Mitterrand

1987
1986
16 mars
1986
élections législatives. 7 élus (apparentés Socialistes): Nicolas Alfonsi, Jean Rigal, Alain Bonnet, Michel Crépeau, Dominique Saint-Pierre, Roger-Gérard Schwartzenberg, Émile Zuccarelli
16 mars
1986
élections régionales de 1986; élections de 27 conseillers régionaux radicaux de gauche (hors Corse et régions d'outre-mer)

Tous droits réservés France-politique.fr

les élus FN permettent à la droite d'obtenir la présidence de 6 régions (Aquitaine, Franche-Comté, Languedoc-Roussillon, Haute-Normandie, Picardie, Midi-Pyrénées); le FN est représenté dans quatre exécutifs régionaux (deux vice-présidents en Provence-Alpes-Côte-d'Azur, où la droite possède la majorité relative; une vice-présidence en Languedoc-Roussillon, Haute-Normandie et Picardie)

1985
1984
17 juin
1984
élections européennes de 1984:

le MRG participe à la liste "Entente radicale écologiste pour les États-Unis d'Europe (ERE)" conduite par Olivier Strin (03,32%)

Tous droits réservés France-politique.fr

 

17 juin
1984
élections européenne. Participe à l'Entente Radicale Écologiste pour les États-Unis d'Europe (ERE) avec  (UDF dissident) et l'écologiste Brice Lalonde (3,32%)
1983
1982
1981
juin
1981
élections législatives. 14 élus (apparentés Socialistes): François Abadie, Jean-Michel Baylet, Alain Bonnet, Michel Crépeau, Jean-Pierre Defontaine, Paul Duraffour, Robert Fabre, Maurice Faure, Raymond Julien, François Massot, Nicolas Alfonsi, François Loncle, Jean-Paul Luisi, Jean Zuccarelli
26 avril
1981
premier tour de l'élection présidentielle de 1981:

02,21% Michel Crépeau

Tous droits réservés France-politique.fr

 

1980
1979
10 juin
1979
élections européennes de 1979:

le MRG participe à la liste conduite par le PS

10 juin
1979
élections européennes.
1978
mars
1978
élections législatives. 10 députés (apparentés Socialistes): François Abadie, Jean-Michel Baylet, Alain Bonnet, Michel Crépeau, Jean-Pierre Defontaine, Paul Duraffour, Robert Fabre, Maurice Faure, Raymond Julien, François Massot
1977
1976
1975
1974
5-19 mai
1974

élection présidentielle de 1974:

le MRG soutient dès le premier tour la candidature de François Mitterrand

1973
1-2 décembre
1973
congrès constitutif du MRG
mars
1973
élections législatives. 13 députés (Groupe du Parti Socialiste et des Radicaux de Gauche: PSRG)
janvier
1973
devient le Mouvement des Radicaux de Gauche (MRG)
1972
7 novembre
1972
fédéré avec le Parti Socialiste au sein de l'Union de la Gauche Socialiste et Démocrate (UGSD)
4 octobre
1972
devient le Mouvement de la Gauche Radicale-Socialiste
19 juillet
1972
suspension du Parti Républicain radical et Radical-Socialiste
12 juillet
1972
adhère au Programme commun de la gauche PS-PCF
1971
17 novembre
1971
création du Groupe d'Études et d'Action Radical-Socialiste (GEARS), tendance du Parti Républicain radical et Radical-Socialiste opposée à la stratégie centriste de Jean-Jacques Servan-Schreiber; bureau: Robert Fabre (député, président du GEARS), Henri Caillavet (sénateur du Lot-et-Garonne), Jean Filippi (sénateur de la Corse), Michel Crépeau (maire de La Rochelle), Philippe Lamirault (conseiller général d'Eure-et-Loir), Jacques Bonacossa (secrétaire général de la fédération radicale de l'Isère), François Luchaire (universitaire) et François Loncle (ancien journaliste, secrétaire du GEARS)

sept députés radicaux s'apparentent au groupe Socialiste à l'Assemblée nationale: Robert Fabre, Fernand Berthouin, Michel Durafour, Maurice Faure, Marcel Massot, Jacqueline Thome-Patenôtre et Antonin Ver

 

 

 

présidentielles
législatives
sénatoriales
référendums
européennes
régionales
cantonales
municipales

 

 

Europe Politique
Le site d'information sur la vie politique dans les États européens
www.europe-politique.eu
iPolitique
L'encyclopédie en ligne des idées et des idéologies politiques
www.ipolitique.fr
Gaullisme
Centre d'information sur le gaullisme et les mouvements gaullistes
www.gaullisme.net
France Républicaine
Portail de la République indivisible, laïque, démocratique et sociale
www.france-republicaine.fr

 

28/06/12