Sens Commun (SC)

De France Politique
SC.png
Période 2013-...
Nom Sens Commun (SC)
Positionnement Droite
Idéologie Défense de la famille traditionnelle
Coalition électorale
Affiliation internationale
Affiliation européenne
Parlement européen
Site Internet http://www.senscommun.fr


Chronologie

Date Évènement
2017
10/11
Madeleine Bazin de Jessey devient présidente par intérim.
2017
09/11
Christophe Billan démissionne de la présidence. Il s'était déclaré favorable à ce que Marion Maréchal-Le Pen (ex-députée FN) participe à "une plate-forme réunissant toutes les bonnes volontés d'une droite véritable" (L'Incorrect, 06/10/2017).
2017
11-18/06
Six candidats LR-Sens Commun[1] aux élections législatives de 2017 (aucun élu):
  • Charles d'Anjou (Seine-Maritime, 10e), conseiller Municipal d'Yvetot
  • Sébastien Pilard (Loire-Atlantique, 2e), conseiller régional des Pays de la Loire
  • Anne Lorne (Rhône, 1re), conseillère régionale d'Auvergne-Rhône-Alpes
  • Maxence Henry (Maine-et-Loire, 2e), adjoint au maire d'Angers
  • Pierre Saulnier (Pyrénée-Atlantique, 3e)
  • Hayette Hamidi (Seine-Saint-Denis, 2e), présidente du club France Fière
2016
31/03
Lancement du "Collectif Horizon":
  • Union Nationale Inter-Universitaire: Olivier Vial (président)
  • La Droite Forte (LDF): Guillaume Peltier (président), Samia Soultani-Vigneron (porte-parole)
  • Sens Commun (SC): Sébastien Pilard (président), Madeleine Bazin de Jessey (porte-parole)
2016
12/02
Nominations par Nicolas Sarkozy, président de LR:
  • Madeleine Bazin de Jessey, co-secrétaire nationale à l'enseignement supérieur
  • Anne Lorne, secrétaire nationale à la petite enfance
2015
06-13/12
Dix élus sous l'étiquette LR aux élections régionales de 2015:
  • Arnaud Le Clere (Île-de-France, et conseiller municipal de Meudon)
  • Sylvie Piganeau (Île-de-France, et adjointe au maire de Versailles depuis 2008)[2]
  • Caroline Carmantrand (Île-de-France, et adjointe au maire d'Asnières-Sur-Seine)
  • Sébastien Pilard (Pays de la Loire)
  • Roch Brancour (Pays de la Loire, et adjoint au maire d'Angers)
  • Maxence de Rugy (Pays de la Loire, et maire de Talmont-Saint-Hilaire)
  • Marie Angélique Latournerie (Aquitaine-Limousin-Poitou-Charente, et conseillère municipale de Langon)
  • André-Paul Leclercq (Nord-Pas-de Calais-Picardie)
  • Thierry Dulière (Normandie)
  • Anne Lorne (Rhône-Alpes-Auvergne)
2015
12/06
Nominations par Nicolas Sarkozy, président de LR:
  • Sébastien Pilard au poste de secrétaire général du Comité des entrepreneurs
  • Madeleine Bazin de Jessey au poste de déléguée nationale en charge des programmes de formation
  • Anne Lorne (ex-Collectif Phénix) au poste de secrétaire nationale à la petite enfance
2015
05/06
Nominations par Nicolas Sarkozy, président de LR (ex-l'UMP):
  • Sébastien Pilard au poste de secrétaire général du Comité des entrepreneur (président: Olivier Dassault, vice-président en charge des PME: Jean-Charles Taugourdeau)
  • Madeleine Bazin de Jessey au poste de déléguée nationale en charge des programmes de formation
2015
10/05
Madeleine Bazin de Jessey nommée au bureau politique de l'UMP au sein du collège des dix représentants des fédérations.
2015
22-29/03
Neuf élus aux élections départementales de 2015:
  • Paul Bazin (Val-de-Marne, conseiller municipal du Perreux-sur-Marne)
  • Marguerite Chassaing (Nord, conseillère municipale de La Madeleine)
  • Catherine Delalande (Eure)
  • Marie-Christine Join-Lambert (Eure, maire de Brétigny)
  • Jean-Baptiste de Scorraille (Haute-Garonne, conseiller municipal délégué de Toulouse)
  • Philippe Senaux (Orne, conseiller municipal de Flers)
  • Armelle Tilly (Hauts-de-Seine, adjointe au maire de Chaville)
  • Laurence Trochu (Yvelines, conseillère municipale de Guyancourt)
2015
23/01
Nominations par Nicolas Sarkozy, président de l'UMP, de Sébastien Pilard au poste de délégué national aux relations avec les entrepreneurs.
2014
12/12
Nominations par Nicolas Sarkozy, président de l'UMP, de Madeleine Bazin de Jessey au poste de secrétaire nationale aux programmes de formation.
2014
15/11
Audition des candidats à la présidence de l'UMP:
  • Bruno Le Maire souhaite conserver la loi "Taubira"
  • Hervé Mariton souhaite abroger la loi "Taubira" afin de réserver le mariage aux couples hétérosexuels en instituant une union civile pour les couples homosexuels
  • Nicolas Sarkozy souhaite abroger la loi "Taubira" afin que le "mariage homosexuel" soit différent "dans ses conséquences sur la filiation" du "mariage hétérosexuel"[3]
2014
14/10
Publication de la liste de 15 puis 21 personnalités UMP ayant signé le manifeste "la droite que nous voulons":
  • Étienne Blanc, député
  • Valérie Boyer, députée
  • Xavier Breton, député
  • Guillaume Chevrollier, député
  • Éric Ciotti, député et président du conseil général des Alpes-Maritimes
  • Philippe Cochet, député
  • Nicolas Dhuicq, député
  • Daniel Fasquelle, député
  • Claude Goasguen, député et ancien ministre
  • Philippe Gosselin, député
  • Henri Guaino, député
  • Jean-Jacques Guillet, député
  • Marc Le Fur, député
  • Jean-Frédéric Poisson, député et président du Parti Chrétien-Démocrate (PCD)
  • Laurent Wauquiez, député et ancien ministre
  • Éric Woerth, député et ancien ministre
  • Caroline Cayeux, sénatrice de l'Oise
  • Isabelle Debré, sénatrice des Hauts-de-Seine
  • Dominique de Legge, sénateur d'Ille-et-Vilaine
  • Bruno Retailleau, président du groupe UMP au Sénat et président du conseil général de la Vendée
  • Marie-Anne Montchamp, ancienne ministre
2014
29/04
Lancement du manifeste "la droite que nous voulons".
2013
19/12
Première réunion publique.
2013
26/11
Lancement officiel.
2013
04/11
Déclaration au JO Associations de Sens Commun (SC). Issus de La Manif pour Tous (LMPT), les fondateurs souhaitent mener une action politique au sein de l'UMP:
  • Sébastien Pilard (ancien responsable Grand Ouest de LMPT), président
  • Madeleine Bazin de Jessey (porte-parole des "Veilleurs" d'avril à septembre 2013), porte-parole
  • Marie-Fatima Hutin
  • Arnaud Bouthéon
  • Gaspard Le Pomellec
  • Faraj Benoît Camurat (déjà membre de l'UMP)


Tous droits réservés Laurent de Boissieu pour France-politique.fr


  1. Auxquels s'ajoute un apparenté, François-Xavier Bellamy (Yvelines, 1re), adjoint au maire de Versailles.
  2. Également revendiquée par le Parti Chrétien-Démocrate (PCD).
  3. En janvier 2016, dans son livre La France pour la vie (Plon), il expliquera avoir "évolué" et dorénavant ne plus souhaiter "qu'on légifère à nouveau", c'est-à-dire conserver la loi "Taubira".